vendredi 25 mai 2018

Lecture de poèmes à la synagogue de Thann juin 2018


Chers amis, je donne une lecture de mes poèmes à la synagogue de Thann (rue de l'Etang) le dimanche 10 juin à 14h30.

Je peux vous transmettre le programme complet des manifestations si vous le souhaitez.

Au plaisir de vous y retrouver.




dimanche 14 janvier 2018

Globalité d’or

 
Globalité d’or
 
Des conjonctions de Vénus Epitragia,
La tête s’inscrit dans l’étoile de la rose
De la Bête cornue qui porte son aura.
Dans l’infime interstice, imperfection éclose,
Se rectifie de la Loi de Pan l’iota.
 
                                  Joël Gissy 
 
 
Extrait de mon dernier recueil Les Coquecigrues :
 

jeudi 19 octobre 2017

La Panique de Cernunnos - Méditations lyriques

Un poème extrait de mon recueil Méditations lyriques :
 
 
La Panique de Cernunnos
 
Perpétuelle expansion du nœud fermé,
Complexe aux bois de Cernunnos entrelacé
En verte frange après les branchages moussus,
Le dragon se confond dans les chênes barbus.
Quand il vient à pas échassés sur ses sabots,
Au détour de la clairière, des marigots
D’un sentier de cerfs ; ou triomphant est juché
Assis en fleur pour la maîtresse du rucher
Son thyrse en caducée à ce serpent offert
Ainsi qu’un trône où Mélusine ouvre sa chair,
Naturel sauvage et sagesse en doux bourdon
Grand Tout bestial accouplé à sa conception !
Vaisseaux de la sylve aux brumes aérienne
Qui court de l’humus dans les noirceurs, souterraine,
Dont la conscience à l’homunculus est semblable
De l’humain par sa double nature insondable,
Il tremble, fœtus dénudé par l’existence
En soi enfouie de sa potentielle omniscience.
 
 
                                         Joël Gissy
 
 

samedi 7 octobre 2017

Au bord du Neckar - Heidelberg

 
 
 
 
Voici donc le poème que j'étais en train d'écrire :
 
Au bord du Neckar
 
L’idéal sacrifié plonge dans son élan
Naïf sanctifié par quelque monstre charmant.
Extase éphémère rêvant d’éternité,
Dans l’œil de la bête, il croit trouver la clarté,
De l’innocence irrésistible cruauté.
Du haut du Golgotha de Heidelberg, tours creuses,
Marchant, songe un souvenir des ruines brumeuses.

 
                                              Joël Gissy 
 
Voir les livres - commander : 

mercredi 23 août 2017

Soirée poésie au Lazaret de Sète

 
Soirée poésie sous les pins au Lazaret de Sète
 
Le 17 août 2017
 
 
 
Extrait :
 
L'Arbre à papillons
 
Par cette canicule où s’abattent les eaux,
Au soir, quand s’apaisent les diurnes éléments,
Voletant autour des buddleias palpitants,
Les papillons roux semblent de petits oiseaux.
La vanessa, telle une Atlante évanescente,
Se pose en son parfum avant qu’il ne la sente.
L’eau et le feu se battent, flux vaporisants.
 
 
Tragédie ophidienne
 
Clair de lune où murmure la nuit passionnée,
Les Faunes anciens, enfants du Dieu Etranger,
S’ébattent dans la brume. O fête dissipée,
Par le grand soleil dont la cymbale a tonné !
Finies, les joies de l’obscurité parfumée,
Le règne du Serpent de sagesse a sonné.
 
 
                                       Joël Gissy